617vGDmI.png
IMG_6771.PNG
IMG_6772.PNG
  • YouTube
  • Pinterest
  • Instagram

Myanmar

La tribu Kayan est un sous groupe du peuple Karreni. Une minorité ethnique de Birmanie. À cause du conflit militaire de 1990 la plupart sont partis pour la frontière avec la Thailande. 

Caractéristiques Kayan

Les Kayan sont reconnaissables surtout par le collier que portent les femmes. Ces grands anneaux en laiton autour du cou d'un poids monstrueux est une tradition qui tends à se perdre. 

Le surnom "femme-giraffe" n'est pas bien vu en Birmanie car le peuple ne veut pas comparer ses femmes à des animaux. 

Le gouvernement voudrait arrêter de perpétuer cette tradition pour que le pays paraisse plus "occidental". Mais les tribus ramenant du tourisme, et l'économie leur permettant de vivre, la tradition ne perd pas de sa vitalité.

IMG_6075.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_0999.JPG

gipsystraveleverywhere.com

Où les rencontrer ?

La plupart des villages se trouvent non loin de Loikaw

Réserve un hôtel sur Loikaw et demande à un tuk tuk ou à un taxi de t'emmener aux villages Kayan pour la journée ou l'après midi.

Il faudra négocier le tarif et surtout faire comprendre au chauffeur que tu ne veux pas aller sur le lieu touristique.

En effet, le chauffeur t'amènera au premier point, où tu verras des femmes au long cou, mais ce sera principalement de petits shops où l'on essaiera de te vendre de faux colliers et autres babioles.

C'est un attrape touriste et rien n'est authentique là dedans.

Après avoir débattu longuement avec le chauffeur qui faisait semblant de ne pas comprendre, nous avons réussi à ce qu'il nous conduise plus loin, nous enfonçant dans les vrais villages.

C'est super pauvre et leurs maisons sont faites de bric et de brac. 

Nous nous attendions pas à l'expérience qui va suivre !

IMG_0964.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_6104.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_0962.JPG

gipsystraveleverywhere.com

Découverte d'un village Kayan

Après avoir demandé au chauffeur de nous laisser dans la pampa ( il ne comprenait pas très bien nos attentions ) nous avons avancé vers un village sans trop savoir ce qui nous attendrait.

Il y avait de la musique super forte alors nous sommes allés voir. Une grande famille était en train de faire des préparatifs. Nous nous sommes approchés doucement, et ils ne parlaient pas anglais. Difficile d'expliquer pourquoi nous étions là et qu'on ne voulait pas faire intrusion chez eux.

Par le biais de quelqu'un qui baragouinait un peu en anglais, on a compris qu'ils étaient en train de faire la fête de pré mariage. Ils cuisinaient et mettaient la musique. Quelle expérience ! 

IMG_6093.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_6082.JPG

gipsystraveleverywhere.com

Les femmes au long cou ont voulu faire gouter une boisson dans un pot en terre. J'ai eu peur et n'ai pas voulu. Les garçons en ont bu et plusieurs fois car les vieilles femmes insistaient et rigolaient dès lors qu'ils buvaient. On s'est donc dit que ce devait être quelque chose de pas très clair, ahah comme pourquoi pas une boisson à base d'opium.

On aura finalement appris que c'est un espèce d'alcool de riz fermenté.

Mais ça les avait déjà bien atteints. 

IMG_6085 2.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_6083.JPG

gipsystraveleverywhere.com

On a essayé de communiquer avec les gens, dansé avec les enfants, puis ils nous ont invités à manger à notre grande surprise. Ils nous ont préparé une table et tout bien comme il faut, nous étions un peu mal à l'aise. (Par respect nous leur avons donné un peu d'argent à la fin, ils étaient très reconnaissants. D'ailleurs il est souvent conseillé de demander l'autorisation de prendre des photos, des portraits, moyennant quelques pièces).

​À la suite de ça, j'ai demandé à essayer le panier qu'elles portent pour la récolte dans les champs et les énormes pentes. C'est lourd, inconfortable et encore le mien était vide et j'étais sur du plat ! Un immense respect pour ces femmes..

IMG_1005.JPG

gipsystraveleverywhere.com

gipsystraveleverywhere.com

J'ai ensuite sorti le drone sur le terrain qui servait de terrain de foot. L'attroupement était là, ils n'avaient jamais vu cela de leur vie et étaient heureux de voir leur village sous un autre angle.

Un super moment !

IMG_1012.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_1014.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_1025.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_0975.JPG

gipsystraveleverywhere.com

L'après midi s'est fini avec un match de volley entre garçons.

IMG_6102.JPG

gipsystraveleverywhere.com

IMG_6098.JPG

gipsystraveleverywhere.com

Conclusion

Sors des sentiers battus. N'aies pas peur. Tu vivras peut être une expérience unique et un échange inoubliable. 

IMG_6076.JPG

gipsystraveleverywhere.com

Comment se rendre à Loikaw ?

Depuis Yangon centre, il faut prendre un grab jusqu’a Mingalar Highway Bus Station. Prévoir un peu de temps vu le traffic. 

 

Le  VIP bus pour Loikaw coute 10€ par personne. Ce genre de bus est le meilleur pour voyager au Myanmar, car le plus confortable et bon rapport qualité prix. 

 

Nous avons passé toute la nuit dans le bus, et avons expérimenté le fameux retard sur les route de Birmanie, car nous avons crevé en plein milieu de la nuit, le temps de changer la roue etc… c’est l’aventure tu verras ! Mais prévoie large dans tous les cas.

Où loger ?

Hotel empire

Chambre privée avec salle de bain , petit déjeuner inclus 30€ la nuit pour 2

J'espère que cet article t'a plu et t'as donné envie de sortir du chemin touristique pour une expérience plus authentique.